C'est la première fois que je lis un CR de croisière côtière aussi informatif : on ne trouve jamais ce genre de détails dans les ouvrages genre Patuelli, évidemment ;-) Chaaaapeau Marc :-))
En ce qui concerne la forme de ce "petit journal d'une croisière...", euh... disons qu'elle est perfectible ;-)
Pardon ? Je suis mal placé pour critiquer ? Effectivement, si l'on compare à ma page voile sur
http://alain.fraysse.free.fr ... ;-(
Sur le fond maintenant, qq questions ou remarques :

1. Le bateau :

Le Catana 411 a les mêmes coques que le mien (40 S), mais il est alourdi d'une bonne tonne et demi à cause d'une plus grande largeur (6,80 m au lieu de 5,90 m) et d'une nacelle et de francs-bords plus hauts (hauteurs sous barrot obligent). La GV était-elle à enrouleur ou "full-batten" ? Dans ce dernier cas, la surface de voilure est la même que sur le mien.

<< Le CATANA remonte bien au prés, nous faisions des bords de 100 apparent, 120 réel.(...) Le problème, il lui faut 15-20 nds de vent, sinon il est un peu sous-toilé >>

Vent apparent ou réel ?
Grâce au merveilleux outil d'analyse de trace de ScanNav :-) j'ai analysé le louvoyage de Iaorana dans les Bouches de Bonifacio le 10/08/2000, voilure haute et dérives basses, sous pilote auto :
Vent réel : 10 à 15 nd
Vitesse fond : 5,2 à 7 nd
Route fond bord sur bord : 112 à 100
Courant : probablement négligeable, le vent ne s'étant levé qu'en début de matinée.

<< Nous appliquons à la lettre les consignes du loueur, c'est à dire plus de 20 nds apparent 1 ris, plus de 25 nds 2 ris. Et pas dérive au delà d'une vitesse de 8 nds. Cela ne nous permet pas de remonter suffisamment sans moteur.>>

Les loueurs sont très prudents - on les comprend !
Au près : je prends le premier ris à 24-25 nd apparent, le second à 30, le 3ème à 35. Les dérives restent toujours basses, car je module la voilure afin de ne pas dépasser 9 nd - au delà, ça devient mouillant, et fatigant pour les oreilles et peut-être pour le bateau (chocs des vagues sous la nacelle, Evelyne ne supporte pas !).
Au travers et au portant : vent réel < 35 nd, les dérives sont relevées à moitié. Au dessus de 25 nd réel, la GV est affalée, le génois se débrouille très bien. Au dessous de 15 nd réel, spi asymétrique seul. Jamais de vent arrière, bords de grand largue à 150 réels max du vent. Cependant, je pense bientôt essayer le génois tangonné.

<< et dans ce cas sous motorisé (2x30CV).>>

Cette puissance me paraît élevée : d'après sa fiche technique, Catana équipait le 411 avec des 2 x 20 CV. Quelles vitesses obtenais-tu sur mer plate et à quels régimes ? Type des moteurs et des hélices ?
Avec 2 x 18 CV Volvo et des hélices bec de canard tripales, Iaorana file à 6 nd sur 1 moteur à 2200 tours, 7 nd avec les 2 moteurs à 2200 tours, 8 nd plein pot les 2 (2900 tours).